MOBILISATIONS SOCIALES

Collection

 

Présentation de cette collection

Débusquer manipulations, assujettissements, aliénations, discriminations, déterminations, pressions sociales possibles : tel est notamment

le propos des thèmes abordés par cette collection ; s’y côtoient des illustrations éclairantes de modes de fonctionnement qui semblent tellement évidents, aller de soi, que leur portée, leur effet, leur impact en deviennent invisibles à nos yeux.

 

Les regards avisés et critiques posés par les auteurs.es que ce soit relativement à l’emprise, l’engagement, le genre, le complot, la propagande, l’exclusion, … cherchent à déconstruire des schémas que nous avons tendance à véhiculer, bien malgré nous. Ils nous ouvrent à plus de clairvoyance, de lucidité, affûtent nos capacités de perception et d’analyse critique et revigorent notre élan dans l’action.

Toutes nos publications sont en téléchargement gratuit. Cliquez sur l’image du livret de votre choix pour le télécharger. Pour l’achat de la version papier, contactez le CDGAI.

 

  La nouvelle publication 2018 

Titre : Le travail social face aux enjeux sociopolitiques contemporains

Auteur : Joffroy Hardy  

Livret  : 45 pages  -   ISBN : 978-2-39024-122-5 Année de parution : 2018

 

Combien sont-ils ces intervenants sociaux de tous secteurs, à se déclarer en perte de repères, à ne plus trouver de sens dans les procédures dans lesquels ils sont inscrits ? Cette perte de sens n’est-elle pas le fruit d’un contexte sociopolitique ? N’est-elle pas révélatrice d’une urgence qui dépasse la sphère du social et qui vient questionner les fondements mêmes de nos démocraties modernes ? Ce livret propose de mettre en lumière deux facteurs sociopolitiques qui, selon l’auteur, peuvent éclairer ce profond malaise. Pour lui, repenser le sens du travail social serait, non seulement une absolue nécessité pour qu’il ne se destitue pas lui-même, mais avant tout, un impératif démocratique.

Ci-dessous : les publications de 2011 à 2017

Titre : Art et qualité de vie. Une articulation singulière vecteur d’intégration

Auteure : Rose-Marie Dethier  

Livret  : 14 pages  -   ISBN : 978-2-39024-107-2 Année de parution : 2017

 

"Seul le changement de regard, la création de sens permet d’articuler au « faire » une nouvelle perspective. Cette conception est également traduite par Albert Jacquard lorsqu’il nous parle de l’utopie. Pour lui, une société sans utopie est une société passive. L’utopie est cette étoile lointaine. Il ne s’agit pas de l’atteindre mais simplement d’être fidèle à l’attraction de sa lueur. L’utopie, le rêve, nous donne ainsi le sens (la direction comme la signification). Il existe une multitude d’étoiles et une multitude de chemins qui tendent vers ces étoiles. L’objectif de la culture, des actions psychosociales, … n’est pas de prescrire les bonnes étoiles ou les bons chemins. Une telle attitude reviendrait à proposer un savoir-faire en poudre (savoir-faire inefficace) et à entrer dans la démarche du taylorisme en invitant à la répétition aliénante d’une même pratique dépourvue de sens. Le projet est plutôt de promouvoir une culture de l’interrogation. La pérennité est dans la flexibilité de la forme et dans la création de valeurs et de sens. La création et le renouvellement du sens permettent ainsi d’inscrire une permanence et une durabilité dans des systèmes sans cesse condamnés à s’adapter et à se transformer." (Rose-Marie Dethier)

Titre : Les passeurs de langues

Auteure : Anne Gauthier  

Livret  : 32 pages  -   ISBN : 978-2-39024-113-3 Année de parution : 2017

 

"Mon souhait est de partager dans ce livret l’intuition qu’une langue, ce n’est pas seulement du vocabulaire, de la grammaire et de la phonétique ; c’est une chorégraphie, et qui plus est, une chorégraphie collective. Une langue s’incarne véritablement dans les corps en communication par des gestes, des mimiques, des intonations en lien avec les émotions qui les sous-tendent. Bref, une langue est modelée par l’immensité du non-verbal. Je vous invite donc à entrer dans une chorégraphie collective où il s’agira de faire résonner le sens avec des pratiques de formation éloignées du cadre scolaire. Sans prétention aucune, ce livret est conçu comme un espace kaléidoscopique qui interroge notre responsabilité citoyenne : celle d’accueillir comme il se doit les personnes qui arrivent sur « notre » sol, celle qui consiste à les aider à danser la même chorégraphie que nous afin de produire du corps commun plutôt que de la division, voire de la haine. Vous ne trouverez pas de recettes dans ce livret. Guidée par mon élan, ma plume jettera de l’information et surtout des questions." (Anne Gauthier)

La résolution de conflits (2013)

Geoffrey Marcq

Cet outil  vise à éclairer d’une façon un peu différente la résolution de conflits, en empruntant des notions à différentes disciplines avec lesquels tous ne sont pas nécessairement familiarisés – notamment l’éthologie.

Il ne se veut pas une méthode pratique pour éviter ou résoudre un conflit. A l’inverse, il propose de reculer d’un pas et d’observer un panorama de la résolution du conflit, en alliant des exemples venant des animaux, des enfants et des adultes, ainsi que des situations en provenance de la fiction narrative.

Pourquoi se réconcilier ? Comment ? Avec qui ?

 

 

Livret 45 pages

En nous et autour de nous - Un atelier en quête d'influences - exercice pratique (2013)

Pierre De Visscher

La propagande, nous dit Noam Chomsky, « est à la démocratie ce que la violence est à un Etat totalitaire ». Nos publicitaires, eux, nous confortent dans notre quiétude, en assurant que nous nous sentirons plus libres encore par la possession (après achat) et la consommation de tel ou tel produit, qui nous libérera du poids d’un manque, d’une frustration. Cet exercice pratique a été rédigé pour permettre à chacun de s'entrainer à mieux dépister la présence d'une manipulation en cours, à en analyser la teneur et les objectifs, à résister à la pression existante, ou à tout le moins, à se démarquer à ce sujet.

 

Livret 36 pages

Citoyenneté et propagande - Confrontation groupale (2013)

Pierre De Visscher

Les utilisateurs du présent outil sont susceptibles de se définir comme acteurs d’éducation permanente, c’est-à-dire comme citoyens, responsables, actifs, critiques, solidaires.

Ce livret d’exercices pratiques a été rédigé pour permettre à chacun de s’entraîner à mieux dépister la présence d’une manipulation en cours. 

 

 

 

 

Livret 27 pages

Rythme et aliénation - La domination du chronomètre (2013)

Philocité - Gaëlle Jeanmart

Une réflexion sur une des formes discrètes de l’assujettissement des individus (et plus particulièrement des travailleurs) : la cadence.

Explorant les enjeux de l’accélération du rythme, il s’agit de comprendre la souffrance au travail, mais aussi de diagnostiquer dans la maîtrise du temps un effet de domination qui pourrait passer inaperçu.

Dans un tel règne de la vitesse, où peut encore se nicher la résistance ? Dans la volonté individuelle de ralentir, de se soustraire à la cadence pour donner à son activité et à sa vie un rythme propre ?

Livret 44 pages

Messages ou manigances - Manipulations à débusquer (2013)

Pierre De Visscher

L’éducation doit chercher surtout à libérer l’être des préjugés de la pensée toute faite, lui permettre de résister à la formidable pression qu’exercent sur lui les forces de l’Etat et de la Société par les mille moyens de la publicité et de la propagande.  Aldous Huxley

Comment ne pas se laisser être manipulés ?

Le présent livret est rédigé pour mieux nous permettre de dépister la présence d’une manipulation en cours,  d’en analyser la teneur et les objectifs, de résister à la pression existante ou, à tout le moins, de nous démarquer à ce sujet. 

 

Livret 83 pages

 

Le pouvoir par le discours - La légitimation comme stratégie de domination (2013)

Sacha Lesage

Tandis qu’on observe aujourd’hui une généralisation de la négociation comme mode privilégié de gestion du social, on s’intéresse davantage à son résultat qu’aux mécanismes discursifs à l’œuvre dans le processus.

Dans ce livret, nous proposons au lecteur d’aborder diverses stratégies discursives pouvant être employées, et plus particulièrement celles visant à l’auto-légitimation ou à la délégitimation de l’adversaire.

 

 

 

 

Livret 56 pages

Le sens critique - Et quoi encore ? (2013)

Héloïse De Visscher - Philippe Latinis

«Quotidiennement, au moins en Occident, chacun [...] de nous, est soumis à plus de 3 000 messages commerciaux non sollicités. Une moyenne de 350 000 publicités seront vues pendant notre enfance. Des millions à l’échelle d’une vie entière.» (Les Désobéissants, 2010, p. 8)

Sommes-nous encore attentifs à ce qui nous entoure ? Par rapport à ce quotidien parsemé de messages, quelle attitude adoptons-nous ?

Quand nous parvient une information sous une forme ou une autre, qu’en faisons-nous ?

Livret 49 pages

Les premiers pas d'une vie nouvelle - Baptême ou bizutage ? - Rites bénéfiques ou traumatisants ? (2013)

Pierre De Visscher

Fin septembre  2013, une étudiante de nationalité française s’est retrouvée à l’hôpital universitaire à Liège, à la suite d’une virée entre comitards de baptême et «bleus». Constats : œdème cérébral et coma.

Pierre De Visscher a voulu apporter ici une relative contribution à l’examen de ce phénomène récurrent d’actualité sociétale.

On lira ci-après : 

- une esquisse de l’évolution historique des «baptêmes étudiants» en Belgique ;

- une tentative de différencier baptême et bizutage ; 

- ... 

Livret 99 pages

Un accueil ambigu - Folklore ou malfaisance ? (2013)

Pierre De Visscher

En étroit lien avec le livret de Pierre De Visscher intitulé «Les premiers pas d’une vie nouvelle – Baptême ou bizutage ? Rites bénéfiques ou traumatisants ?», cet exercice d’animation structuré permet de confronter, en groupe, trois types d’avis distincts émis au sujet des baptêmes d’étudiants : 

- celui  d’universitaires diplômés exprimant leur réticence,

- celui d’anciens comitards de baptêmes qui leur sont favorables,

- celui de non-universitaires.

 

Livret 29 pages

Déontologie, médias et animations (2012)

Héloïse De Visscher et Philippe Vandenbergh

Cet outil d’animation questionne la place de l’éthique et de la déontologie dans leur dimension professionnelle et plus particulièrement dans deux domaines : les médias et l’animation de groupes. Il est nourri d’une recherche documentée et d’une réflexion sur les notions d’éthique et de déontologie ainsi que d’informations apportées à propos des formes prises par la déontologie dans l’univers de la presse.

​​

Livret et exercice structuré 47 pages

Les multiples mondes (2012)  

Héloïse De Visscher 

Cet outil d’animation est associé au livret « Le sentiment d’incompétence». 

D'où provient cette impression de manquer de valeur ? Par ce jeu de rôles, les participants pourront vivre des situations permettant des prises de conscience et des réflexions à partir de leur vécu.

 

Exercice structuré 21 pages

Luttes des femmes (2011)

Héloïse De Visscher

Des éléments de réflexion au sujet de huit thématiques suggérées par deux expertes liégeoises, Nicole Van Enis et Marie-Jo Macors. Le livret propose une filmographie propice à des animations, ainsi que les coordonnées de lieux et de personnes-ressources principalement liégeoises.

​​

Livret 54 pages

Je suis, tu es, nous sommes solidaires ? (2011)

Cloé Stéveny

Un écho aux mouvements sociaux de 2011 tels que les Indignés. Il propose la grille d’Ardoino comme outil de lecture pour appréhender la complexité et la précarité de la solidarité sociale, pour tenter de comprendre les mécanismes qui font que nous devenons solidaires.

Comme illustration et mise à l’épreuve de cette grille, le livret présente un témoignage collectif de particip’acteurs d’un restaurant communautaire ayant utilisé cet outil réflexif, avec l’accompagnement de Jean-Luc Degée de l’asbl Peuple et Culture.

 

Livret  56 pages

Alphabétisation. - De la honte à l'émancipation (2011)

Héloïse De Visscher

La question de l’illettrisme dans notre société. Après un bref état des lieux, il présente quelques mécanismes psychosociaux de construction de la honte sociale vécue par les personnes illettrées, ainsi que des pistes d’issues collectives actuelles via des démarches socioculturelles.

Livret 39 pages

Petite histoire des pratiques démocratiques (2011)

philocité

Neuf pratiques démocratiques mettant en œuvre l’égalité, de l’antiquité à nos jours. Cette petite histoire alternative démontre qu’il n’y a pas une bonne manière de mettre en œuvre le principe de l’égalité ni un contexte idéal pour le faire. Le dossier permet de travailler à identifier quelles sont les techniques, astuces et stratégies qui permettent de la faire vivre dans nos fonctionnements collectifs.

 

Livret 80 pages

La coordination sociale (2012)

Christophe Parthoens

Dans ce livret, le directeur d’une asbl d’aide à la jeunesse propose une réflexion ouverte, nuancée, tirée de son expérience de terrain. Il partage quelques apprentissages acquis par les essais-erreurs et surtout, un regard à la fois critique et optimiste.

Livret 45 pages

Le sentiment d'incompétence (2012)

Héloïse De Visscher

Voici un livret pour prendre de la distance par rapport au sentiment d’incompétence et l’envisager en tant que construction sociale. 

Quelques supports (films, livres et jeux vidéo) sont proposés aux animateurs qui souhaitent travailler ce sujet en groupe, ainsi que deux exercices associés à cette publication : «Les multiples mondes» et «Réflexions sur fond divers».

 

 

Livret 39 pages

La visite (2012)

Héloïse De Visscher

Quel est l'impact de la pression sociale, du réseau, de la société qui nous entoure, sur nos comportements et nos manières d'agir ? 

Voici un jeu de rôles pour vivre une situation de pression sociale et ensemble, apprendre à détecter, prendre conscience et élucider ce phénomène. Le livret d’accompagnement «Pression Sociale» apporte des éléments théoriques permettant d’approfondir le thème avec les participants.

Livret 30 pages

La pression sociale (2012)

Héloïse De Visscher
Chaque individu s'insère dans une société complexe, qu'il nourrit par sa présence et qu'elle nourrit en retour. Ce livret a pour objectif d'éclairer les phénomènes de pression sociale à travers des textes d'auteurs, des expériences racontées et des références culturelles. Il permet de se questionner sur son positionnement face à ce phénomène d'une part et d'autre part, à sa propre contribution à celui-ci.​

 

Livret 42 pages

Réflexions sur fonds divers (2012)

Héloïse De Visscher

Il est facile de pousser à la dévalorisation de soi-même. Dans cet outil d’animation, les exemples présentés en guise d’illustration sont issus de scènes de la vie sociale : chacun de nous pourrait en avoir été le témoin ou l’acteur. Le livret «Le sentiment d’incompétence» permet d’approfondir le thème avec les participants.

 

Exercice structuré 22 pages

 

S.R.A.M. (2012)

(Réunion-Discussion à support verbal sur les stéréotypes liés aux secteurs associatif et marchand)

Jeanine Baiwir, Alain Lemable et Marie-Anne Muyshondt
Lorsque des membres des secteurs associatif et marchand se rencontrent (par exemple, afin de collaborer dans le cadre de l’insertion professionnelle d’un public ou lors d’un repas de famille), leurs représentations et leurs valeurs s’entrechoquent, laissant parfois dans leur sillage leur lot de douleurs et de crispations. Voici un exercice de discussion pour permettre de faire émerger les tensions larvées entre ces secteurs et préparer les participants à des discussions constructives.

Cet outil est accompagné d’un livret de réflexion destiné aux animateurs de groupes en formation.

 
​Livret 57 pages

ZOLA 

La solidarité sociale d’hier à aujourd’hui 

Audrey Taets, Cloé Stéveny, Marie-Anne Muyshondt

Un jeu de rôle amenant les participants à vivre un conflit social au sein de la mine «Zola» à la fin du 19e siècle et un livret d’accompagnement «Contexte historique de l’exercice Zola» permettant aux animateurs d’approfondir le thème de l’histoire sociale avec les participants.

 

Co-production du CDGAI et du Centre D’Action Laïque de la Province de Liège

Livret - Version papier uniquement

 

Choix de femme pour métier (dit) d’homme,

quand la démarche collective soutient les possibles individuels  (2014)

Ariel Carlier, Agnès Marlier​

La réflexion sur les matières liées au genre n’est certes pas linéaire, pas plus que ne l’est l’histoire du travail des femmes et des femmes au travail. 

L’exemple concret des femmes qui se sont lancées, par amour d’un métier (dit) d’homme, dans le secteur de la construction, interpelle nos représentations sociales. 

 

Ce livret est le reflet des va-et-vient continuels entre le vécu des femmes pionnières dans la construction et les études sur le genre. 

 

Livret 46 pages

 

Le mauvais genre ?

Genre, sexe et société (2014) 

Marie Klinkenberg

À l’heure où ce qui est présenté comme «l’enseignement de la théorie du genre» a fait grand bruit en France, cet outil de réflexion propose une analyse critique du discours inégalitaire et «naturaliste» du genre, c’est-à-dire, faisant de cette question une conséquence immédiate et linéaire des différences sexuelles. Cette naturalisation est notamment analysée en tant que construction permettant de soustraire la question du genre aux déterminations sociales et hypothéquant toute perspective de débat et de changement. 

 

 

Livret 51 pages

 
 

Le pouvoir psychiatrique,

entre exclusion et normalisation  (2014)

Pascal Houba, Cécile Mormont

Né du dialogue entre Pascal Houba, enseignant dans une école secondaire «à discrimination positive», en réflexion face au secteur psychiatrique depuis quelques années,  et Cécile Mormont, directrice d’un «dispositif local d’insertion par la culture», structure d’accueil alternative à destination de personnes porteuses de troubles mentaux. 

Au fil de leurs échanges et de leurs analyses critiques, ils se sont focalisés sur la problématique sociétale : «Comment se fait-il que les personnes atteintes de troubles mentaux se retrouvent aussi facilement exclues dans notre société actuelle ?». 

 

Livret 45 pages

 

Entre-nous, le collectif à l'épreuve de l'intime  (2014)

Marie-Eve Maréchal

L’auteur se donne la liberté, quelquefois jubilatoire, de sauter allègrement par-dessus les cloisons séparant les disciplines, au profit d’une vision qui, gagnant en amplitude, court le risque de perdre en précision. En aucun cas, il ne s’agit donc d’établir la vérité, l’objectif étant au contraire d’inviter le lecteur à plonger au sein de l’immensité des flots de sa propre pensée. Les suggestions entr’ouvertes sont à déguster comme un panaché de tapas, de zakouskis colorés dans l’espoir de stimuler l’appétit intellectuel, mais aussi l’ouverture de cœur, et le désir d’humanité.  

 

Livret 35 pages - Version papier : 8 € HTVA 6%

 

Craintes, peurs, insécurités  (2014)

Pierre De Visscher

«Toute crise entraînerait  la peur et corrélativement, celle-ci induirait une tendance au repli sur soi,  un retour à 

davantage d’individualisme. D’aucuns  s’interrogent à ce propos, à des fins de  remédiation,  quant à la nécessité de  redonner une place à la solidarité, au soutien du collectif, aux alternatives pour faire face à la crise. Faut-il craindre que la solidarité soit démodée ? Pour l’éviter, en un premier temps,  comment accueillir et dépasser les discours de peur au sein d’un groupe ? Comment contrer l’exacerbation des différences qui émargent traditionnellement en ‘temps de crise’ (quelle qu’en soit la nature) et  néanmoins conserver la cohésion groupale ?

Comment réguler les peurs ?  Les accueillir,  puis,  qu’en faire ?» 

 

Livret 43 pages

 

Ecole, équité et société  (2014)

Pascal Graulus

Il s’agirait, à l’école, de «lutter contre les inégalités sociales», par des actes de militance et de visées d’émancipation, à la fois du côté des intentions et des actions.

Face à ces idéaux, mais aussi à leur non-atteinte, les invités d’un atelier d’échanges de pratiques sur le thème «Ecole, ville et société» se questionnent, livrent des expériences, des réflexions,… des réflexions sur des expériences. Tous sont d’accord pour dire qu’il s’agit de «transformer le monde tel qu’il est». Le monde ne peut être un donné. Les commentaires sur l’enseignement, son sens et les réformes, voire les révolutions nécessaires, peuvent et doivent d’abord s’adresser aux élèves que nous-mêmes avons été, et provoquer une interrogation critique sur ce que nous avons «avalé» sans nous poser de question. 

 

Livret 30 pages

 

L'égalité en question  (2014)

Martha Regueiro

A la base de ce livret, il y a eu un travail de groupe, une réflexion, un questionnement collectif suscité par un atelier du C.D.G.A.I., en mai 2014 autour de la thématique : «Égalité, expression et société». Ce questionnement collectif sert de trame, de squelette à cette nouvelle publication.

 

 

 

 

Livret 34 pages

 

Sommes-nous des chiens de Pavlov ? (2014)

Héloïse De Visscher et Simon Horsch

La démarche de réflexion entamée au cours du livret «Le sens critique, et quoi encore ?» abordait l’importance d’adopter une attitude critique à l’égard des informations qui nous parviennent tous azimuts.

Dans ce livret, l’auteure poursuit la réflexion au départ d’une question : «Sommes-nous manipulés, soumis, 

englués dans un monde d’influence et de pression sans aucun recours ou contrôle sur nos perceptions et nos

 actions ?»

Livret 45 pages

Enjeux et pratiques de l'Education à la vie relationnelle, affective et sexuelle (2015)

Pascal Graulus

La sexualité humaine n’est jamais une donnée naturelle ou évidente. Partout, elle se constitue comme une construction complexe où le biologique, le psychologique, le social, le religieux, le politique s’entremêlent.

 

Le but de ce livret est de fournir au lecteur une mise en perspective large sur les enjeux de l’éducation à la vie affective, relationnelle et sexuelle. Les différents niveaux de reconnaissances législatives des pratiques de l’Education à la Vie Affective et Sexuelle (EVRAS) dans les écoles de la Fédération Wallonie-Bruxelles, au cours de la dernière décennie, appellent une série d’interrogations, de témoignages et de réflexions sur ces pratiques.

 

Livret 29 pages

 

La liberté d'expression (2015)

Martha Regueiro

Les événements dramatiques du 7 janvier 2015 - les attaques perpétrées contre le journal satirique «Charlie Hebdo» - ont mis la liberté d’expression sous les feux de la rampe. C’est comme si tout à coup, tout le monde se souvenait que ce droit existait, que ce droit fondamental lui appartenait. Médias, politiques, citoyens frénétiquement s’embrasent. Sans précédent. 

Et pourtant ... comme le rappelle Edouard Delruelle, «la liberté d’expression est une liberté qui n’existe que si les gens s’en emparent». C’est de cette idée qu’a émergé l’élaboration de ce livret. Avec, dans un premier temps, la volonté de poser les bases de cette notion mais également celles de son contraire à qui elle est à jamais liée : la censure. Dans un second temps, nous nous sommes interrogés sur les « limites » de la liberté d’expression et enfin, parce que ce livret ne se veut pas une réflexion de plus, nous avons souhaité interroger différents acteurs sociaux et culturels qui expérimentent la liberté d’expression au quotidien et qui ont accepté de partager leurs pratiques.

Livret 39 pages

 

Economie sociale. des porteurs d'initiatives (2015)

Publication associée au documentaire de Philippe Latinis, Pierre Timmermans et Marie-Anne Muyshondt

La collection Travail en action propose divers outils d’analyse critique du «travail». En complément à cette approche, le présent outil est publié dans la collection Mobilisations sociales. Il est en lien avec un documentaire accessible gratuitement sur cdgai-tv. Ce livret reprend le contenu des entretiens oraux ainsi que des pistes d’informations complémentaires au thème de l’économie sociale (bibliographie, site internet, etc). 

 

Des interviews de personnes-ressources complètent cette balade exploratoire en éclairant les fondements et enjeux principaux qui traversent les différents projets de l’économie sociale, tout en rappelant leur grande diversité.

Livret 37 pages

 

S'engager dans l'associatif ou en politique ? (2016)

Luc Peeters

Avec l’intention d’inviter à une réflexion personnelle, ce livret aborde le thème de l’engagement par le biais d’une question problématique : est-il préférable de s’engager dans l’associatif ou en politique ? Dans une première partie, le lecteur est invité à identifier les préjugés qui conduisent à la méfiance vis-à-vis de la politique, à en apprécier la pertinence et à s’interroger sur l’entrée en politique et sur la distinction entre citoyens et élus. Dans une deuxième partie, l’auteur questionne le succès de grandes associations qui ont redessiné le paysage associatif depuis la deuxième guerre mondiale et de quelques autres plus récentes et plus proches du monde politique. Pourquoi semblent-elles séduire davantage que les partis politiques ? La troisième partie nous conduit ensuite dans le concret d’une action locale qui intègre l’associatif et le politique afin d’en analyser les ressorts et d’en dégager quelques enseignements en lien avec la question initiale

 

Livret 46 pages

 
 

Le grand théâtre numérique (2016)

Bruno Poncelet

De nombreuses pratiques courantes dans le secteur numérique créent un flou juridique. La frontière n’est pas toujours claire entre le légal (ce qu’on est autorisé à faire) et le possible (ce qu’on est capable de faire). Souffler sur ce brouillard pour le dissiper, là où c’est possible, est l’un des enjeux de cet outil de réflexion. On s’intéressera particulièrement aux bouleversements que le secteur numérique provoque sur la rémunération des artistes (dont les droits d’auteur sont mis à mal par le streaming et la fonction copier-coller).

 

 

Livret 48 pages

 

La normalisation (2016)

Marie-Anne Muyshondt

Qu’est-ce que la normalisation ? Comment ce processus de création de normes se met-il en place ? Est-ce un phénomène plutôt préjudiciable ou plutôt avantageux lorsqu’on vise un fonctionnement démocratique dans lequel les personnes ont la possibilité de développer la citoyenneté active, l’esprit critique, le libre arbitre, la solidarité, la diversité ? S’il est préjudiciable, qu’en faire ?

S’il est avantageux, pouvons-nous le renforcer et si oui, comment ?

 

 

Livret 48 pages

 

L’emprise sociétale du langage - Instrument du pouvoir (2016)

Pierre De Visscher

Tout être humain naît et est élevé au sein d’une communauté linguistique. Il parle une langue distincte qui cristallise des habitudes, catégorise l’expérience humaine, conditionne sa pensée et les processus sociaux.

Ainsi, le langage est un acteur sociétal fondamental : l’empreinte qu’il exerce est énorme ; il modèle la société et constitue un instrument d’action essentiel et quotidien. Chaque société est en quelque sorte portée par sa ou ses langues.

 

 

Livret 64 pages

Les modèles psychosociologiques de la radicalisation (2016)

Sylvain Delouvée

Les phénomènes d’emprise idéologique liés entre autres à la radicalisation font l’objet d’un intérêt soutenu depuis les attentats de Paris et de Bruxelles tant par le monde politique que par les chercheurs et intervenants psycho-sociaux. Le 8 octobre 2016, nous avons abordé les multiples compréhensions du phénomène d’emprise. Nous avons identifié dans un premier temps nos représentations autour de ces concepts, étudié ensuite leurs rapports avec nos pratiques professionnelles ainsi que les outils favorisant notre sens du discernement dans les fonctionnements collectifs… Pour ce faire, nous avons développé une démarche de co-construction, notre intention était de favoriser une lecture plurielle des phénomènes d’emprise idéologique que connaît notre société et partant, d’encourager des modes d’action adéquats.

 

Vidéo 44'57"

La logique des théories du complot (2016)

Jérôme Jamin

Les phénomènes d’emprise idéologique liés entre autres à la radicalisation font l’objet d’un intérêt soutenu depuis les attentats de Paris et de Bruxelles tant par le monde politique que par les chercheurs et intervenants psycho-sociaux. Le 8 octobre 2016, nous avons abordé les multiples compréhensions du phénomène d’emprise. Nous avons identifié dans un premier temps nos représentations autour de ces concepts, étudié ensuite leurs rapports avec nos pratiques professionnelles ainsi que les outils favorisant notre sens du discernement dans les fonctionnements collectifs… Pour ce faire, nous avons développé une démarche de co-construction, notre intention était de favoriser une lecture plurielle des phénomènes d’emprise idéologique que connaît notre société et partant, d’encourager des modes d’action adéquats.

 

Vidéo 37'35"

Avec le soutien de la

Fédération Wallonie-Bruxelles et de la Wallonie

Avec le soutien

du Fonds social européen

  • Wix Facebook page